Manihi à fleur d'eau

Publié le par Anouk


Le logement hotelier à Manihi est limité au Pearl Beach. Nous voila contraint de profiter d'un luxueux bungalow.












La mondialisation touche biensûr aussi la Polynésie Française. Tous ces bungalow type "fare polynésien" ne sont en fait que des importations de bungalows indonésiens achetés en kit à Bali.


Certains hôtels ont dans l'obligation de recouvrir leur fare de pandanus. Bien sûr c'est plus joli mais le toit doit être alors changé tous les 2 ans. D'autres hôtels ont mis des toits en reproduction de pandanus en plastique. Le rendu n'est pas trop mal de loin, c'est plus écologique (? est-ce que l'utilisation de plastique est écologique???), en tous les cas plus résistants.



L'eau des Tuamotu est saumâtre, elle provient de la réserve des eaux de pluies retenues dans de grandes citernes.
Cependant, les grands hotêls doivent avoir le privilège de posséder une infrasctructure particulière de gestion de l'eau puisqu'elle est douce. On se demande toujours avec Antoine comment les eaux usées sont recyclées dans ces atolls où le manque d'eau est crucial ou bien si elles sont tout simplement déversées das l'océan.
Oui, parce que si Bora se targue d'avoir le plus beau lagon du monde, malgré la densité des grands complexes hôteliers, c'est parce que tout est déversé côté océan pour préserver le lagon...

La Polynésie a beaucoup à faire en matière d'écologie et pour préserver l'environnement.



nullnull





Balade à pied dans le lagon de Manihi depuis l'hôtel.



null


Antoine est en manque d'escalade, alors un cocotier fera l'affaire.




Même en marchant, on croise des petits requins pointe noire, curieux, ils nous tournent autour. Mais le moindre geste brusque les fait fuir à une vitesse incroyable.



Le côté sauvage d'un atoll...

Publié dans Archipel des Tuamotu

Commenter cet article