Arrivée en Nouvelle Zélande

Publié le par Anouk

 Un départ mouvementé après le cyclone Oli qui a, certes, épargné Tahiti, mais pour lequel nous nous étions préparés : scotch en croix sur les fenêtres pour éviter que le verre ne se brise en mille morceaux, toute la décoration enlevée et tout ce qui était susceptible de s'envoler, enfermé!

Cyclone-Oli 5792Cyclone-Oli 5793Cyclone-Oli 5791

Une humidité tenace nous empêche de faire les dernières lessives, pas le temps de faire le ménage. Et puis celà ne servirait à rien, les gecko vont s'y donner à coeur joie pendant notre absence et la poussière rentre en permance dans le fare. C'est une maison crade que nous quittons et peut-être que ce sera notre meilleur anti-vol...

Seulement cinq heures de vol plus tard et 23 heures de décalage horaire avec Tahiti (soit juste 1 heure mais le jour d'après : quand il est samedi midi à Tahiti, il est 11 heures à Auckland le dimanche).


Arrivee 5834 
Nous attendons notre vol intérieur pour atteindre l'île du sud, à Christchurch.

Nous avons privilégié l'île du sud en consacrant deux tiers de nos vacances avant de remonter 1 semaine dans l'île du nord.



Arrivee 5835


 

Toujours à cause du cyclone Oli qui a quelque peu monopolisé notre attention, nous n'avons pas eu le temps de préparer notre voyage hormis les quelques lignes directrices : le vol Papeete-Auckland-Papeete, 2 semaines dans le sud, 1 semaine dans le nord avec la date butoire de la traversée en ferry entre Picton (sud) et Wellington (nord), le vol Auckland-Christchurch et la location de la voiture. Le reste de la programmation se fera au jour le jour. Ce sera l'aventure et on ne sera tributaire que de nos envies et de sentiments.

Arrivee 5837


A christchurch, on récupère la voiture, une Toyota Corolla avec le volant à droite bien sûr. Antoine s'entraîne à cette nouvelle conduite en faisant un tour de parking. Et puis c'est parti. Antoine met le clignotant pour s'insérer sur la route. Non!!!! Pas les essuie-glace, Tonio! Le cligno! Et oui, ça aussi, c'est inversé!

Le jour tombe, il fait un temps gris et une fine pluie tombe sur le parre-brise.
" Là Tonio, tu peux mettre le cligno cette fois-ci...enfin, les essuie-glace, quoi!"
On traverse la banlieue de Christchurch qui nous évoque le Nord de la France, avec ses briques rouges, le temps et la plaine sans relief comme le plat pays.
En réalité, on est sensé voir le Mont Cook en toile de fond...

On roule jusqu'à n'en plus pouvoir puis on décide de s'arrêter dans une petite ville qui s'appelle Geraldine, dans le motel Andorra. On est transi par le froid : 14°C!

Heureusement qu'il y a le chauffage. (huh? ça marche comment déjà cet engin?)

Arrivee 5841


Publié dans Nouvelle Zélande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-France 14/03/2010 07:38


Ia orana

Avec un peu retard, je vous souhaite un bon séjour en Nouvelle Zélande.
Je vais essayer de suivre votre périple à travers vos photos et récits.
En ce moment je n'ai pas trop de temps et suis souvent absente de Montpellier (famille). Mais bientôt, j'aurai plus de temps, je suis de retour au fenua le 15 mai !
Bises à toi Anouk et à Antoine.
Marie-France