Fakarava

Publié le par Anouk


Fakarava est un atoll appartenant aussi à l'archipel des Tuamotu.
Il est large d'une vingtaine de kilomètres. On discerne presque toute la bande de corail avec les palmiers qui donnent un aspect irrégulier à l'horizon.



Grâce aux bons plans de "séjour dans les îles", l'agence de voyage de Air Tahiti et les avantages pour les résidents, on passe le week-end dans le meilleur hôtel de l'atoll ; Le Matai Fakarava Dream. Nous sommes accueillis par le traditionnel collier de fleurs de Tiare qui embaume notre passage.



Notre bungalow est luxueux, tout en bois avec une salle bain immense à moitié à l'extérieur.





Et quelle vue : un lagon magnifique, d'un turquoise dont on ne se lasse pas.


Pour bien enchaîner après une arrivée matinale, rien ne vaut une petite plongée.





Plongée IN-CROYABLE. On n'a pas le temps d'atteindre le fond qu'un petit requin marteau montre ses festons. Le courant de la marée rentrante est tel qu'on doit tous s'accrocher au récif pour progresser, tout en admirant le requin marteau qui s'éloigne.
Le moniteur nous fait signe qu'on peut lacher. C'est un véritable manège, on ne contrôle rien, le récif défile sous mes yeux. Antoine n'a pas le temps de prendre des photos.
On rejoint un canyon recouvert de corail où les poissons s'abritent du courant. Il y en a une multitude, des nuées! C'est magnifique.



Cette plongée sportive nous incite à faire une bonne sieste de 2 heures. On consacre l'après-midi à notre balade-découverte à vélo. On prend vite des habitudes dans les Tuamotu. La route rectiligne surlignant ce ruban de corail est bordée d'hibiscus, de frangipaniers, de tiare, palmiers.



Une autre activité : la pirogue tahitienne ou "va'a".


Celle-ci avait un défaut de balancier. On avait beau ramer d'un côté ou de l'autre, on tournait en rond!

La pirogue n'est pas un sport à pratiquer en couple. La synchronisation des rames peut devenir facilement un sujet d'engueulade...

On l'a rapidement troquée contre deux kayaks individuels. On a tous les deux retrouvé notre sourire... qui s'est crispé avec le courant!



Une autre valeur sûre, c'est de ne rien faire sur la plage.




Publié dans Archipel des Tuamotu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anouk 22/07/2008 04:01

He oui, le titre est bien choisi puisque la fac de Bordeaux a accepté mon deuxième dossier. Et puis il y a 119 îles en Polynésie à visiter...encore quelques week-end à programmer pour aller explorer tout ça.
Mon externe est lillois et en discutant avec lui, je me rends compte que j'ai encore beaucoup de chose à faire sur Lille et le Nord-Pas de Calais. Mes derniers 6 mois d'internat dans Ch'nord seront bien remplis également.

Laurence 18/06/2008 08:29

Dis moi... le titre de cette page c'est bien UNE ANNEE en Polynésie française ????? C'est décidé ?